Nos chemins de lecture s'adossent parfois au réel. Ou entrent en collision avec les ombres de nos vies. Ils sanglent nos angoisses avec les mots des autres.

Le poème que je choisis éclaire ma journée.Je savoure ses mots, les enfouis dans le sol de toutes mémoires, les triture, et les mâchouille lentement  ... un plaisir doux-amer, parfois. Chercher où va le mot en soi est un risque et un élan.

Pourquoi ne pas prendre ce risque à plusieurs, étalonner nos chances, renflouer notre barque ?

Dériver vers le grand large de la rencontre...

 

Celle de juin, nous l'avons posée au carrefour de la poésie et de la musique...

l'une se nourissant de l'autre ?  répondant à l'autre ?

Comment la poésie pourrait-elle ne pas être musique? la musique se passe-t-elle de poésie?

Qu’en est-il des chansons écrites par les chanteurs-poètes ? La chanson peut-elle être une passerelle vers d’autres formes de poésie ?

 

 

Notre heure bleue est une double invitation ;

à l’écoute : nous lisons quelques textes choisis par nous ;

à l’improvisation,  faite par vous : vos réactions, vos lectures, vos propositions.

 

Chaque rencontre est un poème.

 

Lucille B

 

 

 

Rendez-vous vous le 29 juin, à 18 heures au Mona Lisa -  10 place Jean Jaurès (place de la mairie) à Tarbes...

Music'n poésie!

Extrait de l'Art poétique de Verlaine